Interpellez vos élus communautaires !

Nous vous proposons d’envoyer une lettre par mail à vos élus conseillers communautaires.

La liste des élus communautaires, avec leur adresse mail, est disponible ICI. A vous de choisir les destinataires de votre courrier.

Résultat de recherche d'images pour "sacs de courrier"

Voici le modèle de lettre que nous vous proposons et dont vous pouvez vous inspirer :

                                                                                   Monsieur ou Madame le Maire,

                                                                                   Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Objet : Gestion de l’eau. Demande d’organisation d’un débat public  et d’un vote local sur le sujet

              Monsieur ou Madame le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers,

              Le contrat eau-assainissement liant Véolia et Toulouse viendra à échéance en février 2020.

             Le Conseil de la Métropole, sous la présidence de Mr J.L. Moudenc, a engagé une procédure qui pourrait conduire à déléguer à un opérateur privé la totalité des contrats eau et assainissement de la Métropole à cette date.

           Toulouse Métropole choisira entre une gestion privée ou publique pour l’ensemble des 37 communes et nous engagera pour une période de 12 ans (2020-2032).

              L’accès à l’eau est un droit universel, sa gestion doit être sous le contrôle permanent des citoyen.ne.s.

           Habitant.te de [nom de la commune], donc de Toulouse Métropole, j’ai le droit d’être informé.e, j’ai le droit de choisir.

             Un tel choix devrait se faire par l’exercice du suffrage universel, après un débat public et contradictoire. J’ose donc vous demander de bien vouloir les organiser.

« L’eau du robinet, c’est nous qui la buvons, c’est nous qui la payons »

            La régie publique est, à mon sens, le seul mode de gestion qui offre l’assurance que ma facture ne sert qu’à l’entretien et à l’amélioration du service.

             Dans la délégation du service au privé, une partie notable de ma facture sert, entre autres, à distribuer des dividendes aux actionnaires, à couvrir d’importants frais de structure souvent appelés « frais de siège » …

              De nombreuses villes (Paris, Grenoble, Rouen, Tours, Nantes, Angers, Saint-Étienne, Montpellier, Nice et localement les communes de Muret et Saint-Orens) ont déjà fait le choix de retourner en régie publique.

« L’Eau n’est pas une marchandise, c’est un bien commun vital qui doit être géré par le service public »

Je vous remercie de bien vouloir prendre en compte ma demande et vous prie d’accepter, Monsieur ou Madame le Maire, Mesdames et Messieurs les conseillers, mes meilleures salutations.

En soutien au Collectif « Ô Toulouse Métropole »

Le modèle de lettre au format Word est disponible ICI, celui au format Open Office ICI. Important : Les champs en bleu doivent être complétés. Remplacez ensuite la couleur bleue de ces champs en noir.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *