Vidéos

Intervention de Geneviève Azam, membre du Conseil scientifique d’Attac France, filmée par Roberto della Torre.

Intervention de Claude Danglot, filmée par Roberto della Torre.

Intervention de Marie-Françoise Vabre, membre du collectif Ô Toulouse, filmée par Roberto della Torre.

  • Réunion du collectif le samedi 9 décembre 2017

    avec les interventions de Gabriel Amar et Patrick Du Fau de la Mothe, en faveur d’une régie publique de l’eau à Toulouse.

  • La Régie Publique « Eau de Paris »

    Une vidéo de Roberto Della Torre, où Anne Le Strat, ex directrice de la Régie Publique « Eau de Paris » (opérationnelle depuis janvier 2010), rappelle qu’il s’agit d’une décision éminemment politique, souligne les avantages de ce mode de gestion où élus, usagers , personnels débattent et votent le budget, le programme d’investissement annuel, la stratégie de recherche, la préservation de la ressource autant d’éléments de démocratie de l’Eau.

    Cliquez sur ce lien pour voir la vidéo.

  •  La mafia de l’eau en France

Jean-Luc Touly a donné une conférence le mardi 10 juin, à 20 h 30 à Toulouse sur le  thème : « L’eau, l’or bleu, le pétrole du XXIè siècle » organisée par les Amis du Monde Diplomatique. De la Révolution à nos jours, en France comme au niveau mondial, l’histoire de sa gestion, montre que l’eau est un enjeu économique essentiel, mais aussi social, géostratégique et écologique. Eau potable, eau minérale, eau de source embouteillée, à usage domestique, agricole ou industriel, denrée vitale, et parfois rare, quelle est sa place dans la compétition économique internationale? Quelles sont les institutions qui participent à sa gestion, en France et à l’étranger? Alors, l’eau, marchandise ou bien commun?

  • Water makes money

    COMMENT LES MULTINATIONALES TRANSFORMENT L’EAU EN ARGENT
    Les groupes français Veolia et Suez sont les leaders incontestés du marché mondial de l’eau privatisée. Dès qu’une commune cherche à remanier sa gestion de l’eau, les deux plus importants groupes mondiaux se disputent le marché. Ils sont présents sur tous les continents et constituent un oligopole qui pèse sur toute la surface du globe. En France, ils approvisionnent près de 80 % de la population en eau.
    En France, mais aussi en Allemagne, au Kenya ou au Guatemala, par la voix d’experts tels que Maude Barlow, lauréate du prix Nobel alternatif, d’élus locaux dont Anne Le Strat, adjointe au maire de Paris chargée de l’eau, et de représentants d’associations de consommateurs, Water makes Money alerte sur les dangers liés à l’hégémonie de Veolia et Suez, qui se traduit par une présence grandissante des multinationales dans les médias, les partis politiques, les ONG et les universités… En éclaircissant les pratiques obscures des grands groupes privés et en montrant l’importance des décisions publiques, le documentaire Water makes Money cherche à alimenter le nécessaire débat sur la gestion de l’eau, ressource vitale universelle et objet des prochains troubles mondiaux…