L’eau comme patrimoine mondial de l’humanité

Le GREP invite à une conférence débat le samedi 19 mai à 17 h, au pavillon République au Conseil Départemental 31, 1, boulevard de la Marquette à Toulouse.

L’invitée est  Sylvie PAQUEROT​, chercheure et professeure agrégée de l’Université d’Otawa, spécialiste des questions liées à la mondialisation.

Sylvie Paquerot nous proposera une réflexion autour des conditions de l’émergence d’un nouveau paradigme de rationalité de l’eau. Pour cela elle nous aidera d’abord à décrypter les rapports de pouvoir et de domination qu’elle identifie entre les visions du monde et entre les rationalités qui s’expriment autour de l’eau. Elle nous rappellera ensuite comment l’eau a été et reste une des principales origines de la pensée des communs.

Sylvie Paquerot a publié « Eau douce- La nécessaire refondation du droit international » aux Presses de l’Université du Québec.

Entrée libre et gratuite.

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les syndicats des eaux aveyronnais font barrage aux compteurs connectés

Les compteurs d'eau en Aveyron ne devraient pas connaître le même sort que les compteurs électriques./ Photo DDM archives

Après la lutte autour du compteur communicant Linky, c’est au tour des compteurs d’eau connectés et des compteurs Gazpar d’entrer dans la bataille. E​n Aveyron, toutes les régies municipales et syndicats des eaux du département ont refusé les offres commerciales des compteurs connectés à télé-relève automatique avec la volonté de préserver un lien entre les releveurs et les habitants mais aussi de sauvegarder l’emploi des releveurs. De leurs côtés, les opérateurs comme Véolia, Suez, Sogedo ou Saur n’ont pas encore répondu à ce refus.

En ce qui concerne le compteur Gazpar, l’Évêché a refusé à GRDF le fait de pouvoir utiliser les clochers pour installer des concentrateurs. Le responsable Aquitaine-Midi-Pyrénées de GRDF a annoncé qu’il respectera le choix de chacun d’accepter ou non les compteurs Gazpar.

https://www.ladepeche.fr/article/2018/04/19/2783314-les-syndicats-des-eaux-aveyronnais-font-barrage-aux-compteurs-connectes.html

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Toulouse Métropole, débat en eaux troubles

Régie publique ou délégation de service public ? Toulouse Métropole s’apprête à choisir le mode de gestion de l’eau dans la plus grande opacité. Le journaliste Bruno Vincens de Médiacités révèle plusieurs éléments du cahier des charges confidentiel …. L’article est ICI.

Un autre article de Bruno Vincens, « Faut-il s’inquiéter de l’état du réseau d’eau
potable toulousain ? » est également ICI.

Mediacités est un journal en ligne d’enquête et de décryptage consacré aux principales métropoles françaises. Vous pouvez vous abonner sur leur site pour soutenir le journalisme d’investigation.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Sous Macron, Veolia et le lobby de l’eau plus influents que jamais

Les élections passent, le lobby de l’eau reste. On a beaucoup épilogué sur le renouvellement de l’Assemblée nationale suite aux derniers scrutins français. En réalité, Veolia et plus largement le lobby français de l’eau y restent plus présents que jamais, avec trois élues anciennes employées de la multinationale ou ex dirigeantes d’officines liées au lobby. Brune Poirson, chargée de la responsabilité sociétale de Veolia dans le cadre de la privatisation de l’eau de Nagpur, en Inde, s’est même vue confier un poste de secrétaire d’État au sein du ministère de la Transition écologique et solidaire.

La suite de l’article est ICI.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

TOUT CE QUE VOUS VOULEZ SAVOIR SUR L’EAU

ET L’ASSAINISSEMENT EN MÉTROPOLE … SANS JAMAIS AVOIR OSE LE DEMANDER !

SAMEDI 21 AVRIL de 14h à 18h, au CASC 10 bis rue du colonel Driant

Au programme :

1/ Historique du contrat sur Toulouse, de la lutte de Eau Secours 31, et vue d’ensemble
de la situation sur la Métropole (présentation : Marie-Françoise Vabre).

2/ L’eau potable dans la Métropole : volumes produits/consommés, réseaux, qualité de
l’eau, tarifs, … Information à partir du RPQS-2016 * (présentation : Lucien Sanchez)

3/ L’assainissement dans la Métropole : le réseau, le traitement des eaux usées, les tarifs,
… Information à partir du RPQS 2016 * (présentation : Jenondin Fidahoussen)

4/ Lire les comptes d’une entreprise : comprendre (pour les nuls) comment l’entreprise
dégage ses profits (présentation : Pascal Gassiot)

Cette initiative vise à permettre au maximum de membres du Collectif de s’approprier
ces thèmes de façon à renforcer collectivement notre action.
Pas besoin de s’inscrire.

* RPQS : Rapport annuel sur le Prix et la Qualité des Services publics de l’eau potable, de
l’assainissement collectif et non collectif (consultable sur le site de la Métropole)

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les associations d’usagers de l’eau

Ce n’est pas d’aujourd’hui que les associations d’usagers de l’eau agissent pour une gestion publique de l’eau : un article, publié par Géraldine Pfieger, en 2001 dans les Annales de la Recherche Urbaine, rappellent les combats menés notamment à Grenoble. Cliquer ICI pour le lire.

Dans l’ouvrage « Eau et réseaux, les défis de la mondialisation », paru en 2003, un article de Sandrine Dall’aglio s’intéresse aux association locales d’usagers-consommateurs de la grande région lyonnaise, sa conclusion est intéressante : ces associations « s’inscrivent aujourd’hui dans une forme nouvelle de démocratie locale, associant participation à la vie politique locale et revendications d’une évolution, tant dans le domaine de la gestion de l’eau que dans celui de la représentation des usagers des services publics à tous les niveaux territoriaux. On perçoit aussi une remise en cause du pouvoir fort de l’exécutif local, le maire et le président du syndicat, ce qui est assez nouveau dans la vie politique française dans laquelle l’attachement au maire semblait une constante inamovible. »  Cliquer ICI pour le lire.

Dans le même ouvrage, Patrick Bauby s’intéresse à « La représentation des usagers dans le service public de l’eau ». Il invite à réintroduire les usagers-consommateurs-citoyens pour la gestion de la ressource, car « l’existence de contre-pouvoirs n’est … pas, comme c’est le cas dans la culture politique française dominante, une entrave à l’exercice du pouvoir de toute institution, mais au contraire une condition de son efficacité ».  Cliquer ICI pour le lire.

Pour découvrir les autres articles de cet ouvrage, cliquer ICI.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Emission spéciale TV Bruits sur les Etats généraux de l’eau et de l’assainissement

Dans le cadre de l’émission spéciale « Les bruits de la ville », voici l’ensemble des plateaux des Etat généraux de l’eau sur TV Bruits tournés le 24 mars 2018, à la Bourse du travail,  à Toulouse.

Vous retrouverez sur TV Bruits les différents sujets abordés :

1) L’investissement militant et citoyen, avec M-F. Vabre et E. Lebot

2) Les différences entre gestion privée et gestion publique, avec R. Revol, maire de Grabels et P. Gassiot du Collectif Ô Toulouse

3) La tarification de l’eau, avec R. Revol, maire de Grabels et G. Poujade, maire du Sequestre

4) La gestion de l’eau au niveau locale et les lobbys, avec B. Lefetey, porte parole de la ZAD du Testet et B. Biteau, paysan, membre de l’agence de l’eau Loire-Bretagne

5) Retour sur l’audit de Véolia à Toulouse, avec N. Tissot, ancien adjoint au développement des services publics et L. Sanchez du collectif Eau Secours 31

6) La mobilisation citoyenne au niveau international, avec G. Azam, Conseil scientifique d’ATTAC et T. Uso, Régie publique de l’eau de Montpellier.

Retrouvez ici les différents sujets abordés sur TV Bruits!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

En Ile de France, le public reprend la main sur Veolia

Ce n’est pas un poisson d’avril. Et pourtant, pour ceux qui se battent pour la gestion publique de l’eau, c’est une victoire aussi inattendue qu’importante. Selon les informations du journal Marianne , l’usine de Valenton, le plus gros équipement du Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne, passera en gestion directe au 1er avril. Autrement dit, en régie publique.

Usine d’assainissement de Valenton

Cette décision fait suite à l’arrêt de la Cour administrative d’appel de Paris suspendant le contrat que le Siiap avait passé avec Veolia l’été dernier. Comme Marianne l’avait révélé, le préfet d’Ile de France Michel Cadot soupçonne en effet de graves irrégularités dans la passation de ce contrat qui confiait cet imposant équipement en délégation de service public au groupe d’Antoine Frérot.

En attendant que l’affaire soit jugée sur le fond, la question de la continuité du service public se posait gravement, au Siaap comme au préfet : impossible de mettre en carafe le traitement des eaux usées de plusieurs millions de Franciliens ! Aussi, « la suspension du contrat liant le Siaap à Veolia par le TA ne va pas attenter à la continuité du service public. En effet, le Siaap a mobilisé, sous contrat Siaap, les agents compétents pour assurer la continuité du service public », a précisé à Marianne la préfecture d’Ile-de-France.

Extrait de l’article d’Emmanuel Lévy

Comme quoi, même en situation d’urgence, une collectivité peut trouver les ressources humaines nécessaires pour suppléer à la suspension d’un contrat avec Véolia !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Nouveau permis de polluer pour l’agriculture

Depuis une réglementation nationale adoptée en 2006, les cours d’eau étaient plutôt bien protégés des pesticides agricoles, tous les points d’eau qui figurent sur les cartes IGN au 1/25 000 aussi. Leurs abords étaient en effet interdits de traitements sur une largeur d’au moins 5 mètres. Même s’ils n’appréciaient pas la mesure, les agriculteurs respectaient ces zones de non-traitement.

Mais patatras, dans l’entre deux tours de la présidentielle 2017, les ex-ministres de l’Agriculture et de l’Écologie ont signé un arrêté qui réduit la protection des cours d’eau et qui délègue aux préfets la mission de définir les points d’eau à protéger sur leur territoire. Sur le coup, personne n’a réagi, le pays tout entier avait les yeux rivés sur la présidentielle.

Bande enherbée réglementaire en bordure de cours d’eau

Depuis, les associations constatent les dégâts et engagent des recours. Car si les départements bretons donnent le bon exemple en continuant à protéger la totalité de leurs cours d’eau et de leurs points d’eau, de nombreux préfets ont pris un arrêté qui allège les contraintes en matière de pulvérisation des pesticides à proximité des points d’eau. Retour sur cet incroyable nouveau permis de polluer accordé aux agriculteurs, alors même que tous les experts s’accordent sur la nécessité de renforcer la protection de la ressource en eau et celle de la population vis-à-vis des pesticides.

Pour en savoir plus, commandez le numéro de mars 2018 de Que Choisir ? ou cliquez ICI

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Gestion privée ou publique ? Décembre 2018 : Toulouse Métropole devra choisir

Les villes de l’Union et de Saint-Jean organisent une conférence débat sur l’eau : Gestion privée ou publique ? Décembre 2018 : Toulouse Métropole devra choisir.
Débat en présence de :
Gabriel Amard – co-fondateur de France Eau Publique et de la Coordination Eau Bien Commun France
Christophe Bouchot – Directeur de la Régie Dignoise des Eaux
Tristan Mathieu – Délégué général de l’association FP2E (Fédération Professionnelle des Entreprises de l’Eau)

Cette réunion se déroulera à la salle des fêtes de L’Union  (en face du collège Georges Chaumeton) le lundi 9 avril 2018 de 20 à 22 heures.

Si vous n’avez pu assister aux états généraux sur l’eau, voila une bonne occasions de vous faire une idée des enjeux.
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire