Le Mouvement européen pour l’eau condamne le siège de Gaza et appelle au respect des droits humains et du droit international.

Le Mouvement européen pour l’eau (EWM) condamne fermement le siège actuel et le refus d’accès à l’eau et à d’autres biens de première nécessité dont est victime la population de Gaza de la part du gouvernement israélien. Nous appelons tous les acteurs concernés à respecter les droits humains et le droit international dans le cadre de leurs actions.

La population des Gazaouis endure depuis longtemps d’énormes difficultés, notamment un accès limité à l’eau potable, à des infrastructures d’assainissement et à des soins de santé adéquats. Ces conditions sont non seulement inhumaines, mais constituent également une violation des droits humains fondamentaux. Les conséquences humanitaires déjà désastreuses du siège prolongé de Gaza, qui dure depuis 16 ans, se sont rapidement détériorées depuis le lundi 9 octobre 2023, lorsqu’Israël a interrompu l’acheminement des ressources essentielles, notamment l’eau potable et les fournitures médicales, et qu’il a intensifié ses bombardements aériens au cours de la semaine. Maintenant qu’il n’y a plus de carburant pour faire fonctionner les infrastructures d’eau essentielles, l’Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens avertit que deux millions de personnes sont en danger imminent.

Le Mouvement européen pour l’eau est fermement attaché aux principes de justice, d’égalité et de respect des droits humains. Nous pensons que chaque individu, quel que soit l’endroit où il se trouve, peut prétendre à l’accès à l’eau propre et sûre, une nécessité de base pour vivre. Le siège de Gaza aggrave la situa>on déjà difficile des Palestiniens en matière d’eau. Depuis la signature des accords d’Oslo en 1995, Israël a rapidement consolidé son contrôle sur l’approvisionnement en eau dans la région. Il contrôle désormais 87 % des ressources en eau palestiniennes et a instauré un état de « apartheid de l’eau » dans lequel les Palestiniens se voient refuser le contrôle et l’accès aux ressources et services en eau et consomment bien moins que les standards minimums en ma>ère d’eau fixés par l’Organisation mondiale de la santé.

La situation est particulièrement grave à Gaza, où 97 % de l’eau est impropre à la consommation. Selon les observateurs des droits humains, l’approvisionnement intermittent et de mauvaise qualité en provenance d’Israël empoisonne lentement les habitants depuis des années. Les infrastructures d’approvisionnement en eau et d’évacuation des eaux usées ont toujours été prises pour cible par les frappes aériennes israéliennes, qui ont également été visées par le siège en cours, ce qui a entraîné une surexploitation et une pollution des nappes phréatiques. Le fait que les Palestiniens de Gaza soient privés d’eau pour la boisson, la cuisine, l’hygiène et l’agriculture a eu de graves répercussions sur la santé publique, notamment des taux de mortalité infantile et maternelle plus élevés et la propagation de maladies transmises par l’eau.

Le droit international, y compris les conventions de Genève, stipule que toutes les parties impliquées dans un conflit ont l’obligation d’assurer le bien-être des civils et de protéger leur accès aux biens de première nécessité. Nous appelons le gouvernement israélien et toutes les parties de la région à respecter ces obligations juridiques et à donner la priorité au bien-être de la population civile de Gaza. Le Mouvement européen pour l’eau exhorte en outre la communauté internationale, y compris les Nations unies et ses États membres, à prendre des mesures immédiates et concertées pour alléger les souffrances de la population de Gaza.

Nous appelons à la fin du siège, au rétablissement de l’accès à l’eau potable et à la facilitation de l’aide humanitaire pour répondre aux conditions de vie désastreuses dans la région.

Dans un esprit de solidarité, nous nous tenons aux côtés des organisations et des défenseurs qui travaillent sans relâche pour résoudre la crise de l’eau et la crise humanitaire à Gaza. Nous continuerons à faire entendre notre voix et à défendre les droits et le bien-être du peuple palestinien.

Le Mouvement européen pour l’eau réitère son engagement en faveur des principes de justice, des droits de l’homme et de l’accès à l’eau potable pour tous. Nous sommes unis à ceux qui partagent nos valeurs et nos aspirations pour un monde plus juste et plus équitable.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.