La bataille de l’eau en Grande-Bretagne

Les entreprises privées qui gèrent la distribution de l’eau outre-Manche,  plus préoccupées par leurs dividendes que par la qualité de leurs services, évitant leurs impôts comme leurs responsabilités sociales, connaissent une grave dérive. L’opposition travailliste, sous la houlette de Jeremy Corbyn, appelle à la renationalisation du secteur, de même que d’autres monopoles naturels (train, poste et électricité) :  « il est scandaleux que, depuis 2010, les entreprises de l’eau aient payé des milliards à leurs actionnaires, presque tous leurs bénéfices, tout en recevant plus de crédits d’impôts qu’elles n’en versent ». Entre 2012 et 2014, Thames Water a déversé des milliards de litres d’eaux d’égout dans la nature. Elle a écopé de la plus grosse amende de l’histoire de la profession, 20 millions de livres. Depuis 1989, le prix de l’eau a augmenté de 40 % de plus que l’inflation (Le Monde, 4 mars).

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

L’eau : scandale dans nos tuyaux, mardi 13 mars 2018

Vous avez raté l’émission ! Vous pouvez la voir en replay sur la 2 !

Mardi 13 Mars à 20h30 sur la 2,  Elise Lucet a présenté, dans le cadre de Cash Investigations, « L’eau, scandale sans nos tuyaux ». Dans cette émission intervient Patrick du Fau de Lamothe, qui a fait l’audit de l’Eau à Toulouse et aidé les usagers de l’Eau de Nîmes dans leur combat contre la Saur.
En France, l’eau de consommation courante représente un marché de neuf milliards d’euros par an, dominé par deux géants : Veolia eau et Suez environnement. A Nîmes, l’équipe de «Cash investigation» a démarré une enquête sur ce vaste sujet. Parmi les grandes villes françaises, la commune détient le record des fuites d’eau. Près de trente pour cent de l’eau que paient les habitants se perd avant d’arriver chez eux. Depuis près de cinquante ans, les canalisations de Nîmes sont aux mains de la même entreprise : la Saur, qui semble se préoccuper davantage de ses comptes que des canalisations. Au risque d’un énorme gaspillage. La journaliste Marie Maurice a enquêté sur le dossier explosif des eaux usées en Ile-de-France, où se mêlent lettres d’un mystérieux corbeau, information judiciaire pour corruption et plaintes d’entrepreneurs.
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Reportage sur la réunion du 9 décembre en présence de Gabriel Amard et Patrick Du Fau de Lamothe organisée par le collectif « O TOULOUSE, régie publique eau et assainissement »

https://www.tvbruits.org/spip.php?article2424

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La bataille de l’eau potable … en Ile de France

Une vingtaine de communes de gauche veulent revoir leur réseau de distribution, tenu par Veolia. L’article du « Monde » du 19 décembre 2017 rend compte de la bataille qui fait rage.

Cliquer ICI pour lire l’article.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

JUSQU’À LA DERNIÈRE GOUTTE – La Guerre secrète de l’eau en Europe ,

Voilà un film qui résume bien la problématique de la privatisation de la gestion de l’eau; il est d’autant plus intéressant pour animer une soirée, qu’il ne dure que 55mn.
 Pour les nouveaux venus de la problématique de l’eau, il clarifie et résume bien les enjeux.
Il a été diffusé hier soir tard sur ARTE.
Il est visible gratuitement en ligne pendant une semaine en cliquant ICI
Pourquoi l’UE incite-t-elle les pays d’Europe du Sud à privatiser les services de distribution et de recyclage de l’eau ? Enquête au cœur d’une guerre secrète dont dépend notre avenir.

Partout dans le monde, la privatisation de l’eau a échoué et nombreuses sont les villes, notamment en France et en Allemagne, qui ont préféré se réapproprier sa gestion. Pourtant, dans une Europe du Sud en crise, les opérateurs publics sont menacés de se la voir retirer. Pourquoi les élites bruxelloises incitent-elles ces pays à privatiser leurs services de distribution et de recyclage de l’eau ? Entre politiques d’austérité et lobbying auprès de l’UE, les circuits de l’eau en Europe semblent s’accorder avec ceux du capital. Les citoyens, cependant, sont confrontés à une question cruciale, à laquelle les institutions européennes n’ont pas encore apporté de réponse claire : l’eau est-elle un produit commercial ou un bien commun ?

Débat de valeurs
Au travers d’une enquête approfondie dans six pays, ce film montre combien l’eau reflète le débat actuel sur les valeurs en Europe et fournit de précieux indices sur l’état de la démocratie au sein de l’Union. Il met au jour une guerre secrète menée par de grandes entreprises dont l’enjeu engage notre survie.

Publié dans Non classé | Un commentaire

Les échos de Rangueil et la gestion de l’eau

Les Echos de Rangueil, journal du comité de quartier, s’intéressent à la gestion de l’eau à Toulouse :

Le comité de quartier de Rangueil – Sauzelong a un  site web.

Publié dans Non classé | Un commentaire

La régie publique « Eau de PARIS » par Anne Le Strat

Une vidéo de Roberto Della Torre, où Anne Le Strat, ex directrice de la Régie Publique « Eau de Paris » (opérationnelle depuis janvier 2010), rappelle qu’il s’agit d’une décision éminemment politique, souligne les avantages de ce mode de gestion où élus, usagers , personnels débattent et votent le budget, le programme d’investissement annuel, la stratégie de recherche, la préservation de la ressource autant d’éléments de démocratie de l’Eau.

Cliquez sur ce lien pour voir la vidéo.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Analyse des abus,travers et dérives des DSP Véolia et Suez Ile de France par la Chambre régionale des comptes d’Ile-de-France

Dans le cadre d’une enquête régionale exceptionnelle, la CRC d’Ile-de-France a analysé la gestion des trois grands services d’eau franciliens de 2010 à 2014, afin d’étayer un essai d’analyse prospective d’un futur “Grand Paris de l’eau”. A l’occasion, la CRC a surtout réalisé un travail sans précédent de recensement et d’analyse de l’ensemble des abus, travers et dérives qui caractérisent la gestion en délégation de service public par une entreprise privée. A lire impérativement.

http://www.eauxglacees.com/Comment-controler-une-DSP-par-la

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Eau bien commun, régie publique ou gestion privée ? Réunion publique le 9 décembre

Le Collectif Eau Publique Toulouse métropole vous invité à la réunion publique « Eau bien commun, régie publique ou gestion privée ? » le samedi 9 décembre, à partir de 14h, Salle Rancy, à Toulouse (station métro Jeanne d’Arc).

RobinetA 14h : Gabriel AMARD, co-président de la coordination Eau Bien Commun France et directeur du Formateur des collectivités

RobinetA 17h : Patrick DU FAU DE LAMOTHE, expert-comptable, juriste et conseiller concernant la gestion de l’eau.

L’eau est un bien commun à protéger, pour contrôler le prix de l’eau et sa qualité notamment. Le choix de la gestion de l’eau qui est en cours d’examen par les élu·e·s de Toulouse Métropole doit passer par un débat démocratique et une décision des usagers·ères

Le collectif EAU PUBLIQUE – Toulouse Métropole, composé de citoyennes et citoyens, d’associations et de syndicats, avec le soutien d’élu·e·s et de partis, défend le principe d’une régie publique et citoyenne pour les 37 communes de Toulouse Métropole.

Vous pouvez diffuser l’information autour de vous avec le tract du 9 décembre

Pour une régie publique de l’eau et de l’assainissement sur le territoire de la Métropole toulousaine.

Habitants des 37 communes de Toulouse Métropole, l’eau du robinet, c’est nous qui la buvons, c’est nous qui la payons.

Nous avons le droit d’être informés ! Nous avons le droit de choisir !

Le contrat eau-assainissement liant Véolia et Toulouse viendra à échéance en février 2020. Il en sera de même pour la plupart des contrats de délégation de service public ainsi que des marchés de prestation des autres communes de la Métropole.
Le Conseil de la Métropole, sous la Présidence de J.-L. Moudenc et de son équipe communautaire, a engagé une procédure qui peut conduire en 2020 à déléguer à un opérateur privé la totalité des contrats eau et assainissement des 37 communes de la Métropole.
Toulouse Métropole choisira entre une gestion privée ou une gestion publique pour l’ensemble des 37 communes et nous engagera pour une période de 12 ans (2020-2032).
La régie publique est le seul mode de gestion qui offre l’assurance que la facture de l’usager ne sert qu’à l’entretien et l’amélioration du service, à la différence de la délégation du service au privé où une partie de la facture de l’usager.e sert à distribuer des dividendes aux actionnaires.
La régie publique c’est des tarifs en moyenne 20% moins chers que la gestion privée. La régie publique est le seul mode de gestion qui permet un réel contrôle, parles citoyennes et les citoyens, par les associations et par les élu.e.s.
Cette transparence indispensable n’est pas assurée par la gestion privée, comme le montre le scandale des paradis fiscaux. De nombreuses villes, Paris, Grenoble, Rouen, Tours, Nantes, Angers, Saint-Etienne, Montpellier, Nice et localement comme Muret, Saint-Orens, Léguevin ont déjà fait le choix de retourner en régie publique.
Si vous souhaitez l’instauration d’une régie publique des services d’Eau et Assainissement sur le territoire de Toulouse Métropole, pour une gestion écologique, sociale et démocratique de l’eau, dites-le en signant et en faisant signer notre pétition sur le site :

https://eausecours31.fr/le-collectif/

Vous souhaitez participer à l’action du Collectif eau publique Toulouse Métropole dans votre commune, dans votre quartier ou simplement être informé(e) des actions du collectif, contactez-nous :
Collectif Eau publique Toulouse-Métropole
10 bis du colonel Driant – 31400 Toulouse
eautoulousemetropole@gmail.com

Publié dans Non classé | Un commentaire

Prix de l’eau le scandale continue …

Dans son numéro d’octobre 2017, la revue Capital s’intéresse au prix de l’eau, vous pouvez lire cet article sur le site de l’Association pour un Contrat Mondial de l’Eau :

http://www.acme-eau.org/Capital-octobre-2017-Prix-de-l-eau-le-scandale-continue-les-francais-paient-de-10-a-50-en-trop_a4441.html

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire