A Blagnac, des élus se prononcent en faveur de la Régie publique

  • Pourquoi faire le choix de la gestion de l’eau en régie publique pour la Métropole de Toulouse ?
    Les élus communautaires auront à choisir à la mi-décembre quel sera le mode de gestion de l’eau des 37 communes de notre métropole pour les prochaines années. Entre une délégation de service à une société privée (Suez ou Véolia) et une gestion en régie directe, les avantages de cette dernière solution sont multiples et se situent au niveau de l’intérêt des citoyens.
    Une régie, contrairement aux multinationales, n’a pas à verser des dividendes aux
    actionnaires et à payer un impôt sur les sociétés, ce qui explique que le prix de l’eau
    pour les usagers est en moyenne 15% moins cher dans les collectivités qui ont fait le
    choix de la régie.
    – Une régie permet la maîtrise des coûts d’investissement qui reposent sur une vision à
    long terme, afin de réduire les gaspillages, les fuites du réseau et qui permet d’engager
    des politiques d’économie de la ressource, dans un contexte de changement
    climatique.
    – Une régie mène une gestion garante de l’intérêt général, dans la mesure où les
    associations de consommateurs et les organisations représentatives des usagers sont
    associées aux instances de gouvernance, aux côtés des élus du territoire.
    Pour ces multiples raisons, nous espérons que le choix des élus métropolitains se portera très majoritairement sur une gestion en régie, un choix opéré au fil de ces dernières années par la ville de Paris et plus récemment par les Métropoles de Nice et de Montpellier.
    Pour nous, élus de Blagnac et porteurs des valeurs du service public, le choix de la régie coule de source !
    Pascal Boureau et Alain Rigout
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *